L’heure du bilan…

Coucou tout le monde !

Je vous retrouve aujourd’hui pour un article sur un sujet que je n’aime pas particulièrement mais qui semble me servir, d’année en année…

Il s’agit du temps du bilan. Bilan annuel ou semestriel, je ne sais pas. En tout cas, je vais tâcher d’être objective et de (me) faire des remarques constructives !

Cette année 2016 avait plutôt bien commencé, Monsieur T. ayant enfin trouvé un premier emploi, nous nous sentions soulagés ! Mais de mon côté, le stress et l’angoisse refaisaient surface, quant à ce fameux concours … Le temps passa et je fus de plus en plus angoissée, ce qui m’a valu de nombreux problèmes de santé et dans mes relations aux autres … Passons, mais ce ne fut pas de tout repos et la décision de ne pas passer ce fameux concours sonna comme un second échec, à mes yeux et aux yeux de beaucoup de monde, notamment de mes proches.

Puis vint le temps des remises en question : voulais-je réellement toujours devenir professeur des écoles ? Je ne savais plus … Mes ami(e)s lâchant également prise petit-à-petit, je me disais que ce métier n’était décidément pas fait pour moi ! Je me suis donc mise à la recherche des options possibles avec ce master en poche, et les autres compétences que je n’ai pas tout de suite su mettre en valeur. Mais quelle déception de voir que rien ne m’était accordé, que je devais encore faire mes preuves, où que ce soit … Et que, sans ce concours, je ne pouvais “rien faire d’autre”…

Heureusement pour moi, le soutien de mes proches m’aida à ne pas replonger, alors que j’étais justement en phase de guérison … La remise des diplômes de Monsieur T. me donna comme un électrochoc, je ne voulais pas qu’il ait honte de moi… Même s’il me disait que je pouvais garder des enfants ou faire ATSEM, je ne me sentais pas à ma place …

Après de nombreuses tergiversations, je me suis retrouvée à postuler pour un Service Civique en septembre, donc vous connaissez l’issue… Pas de paie pendant 4 mois, harcèlement et tout ce qui s’en suit.

Parallèlement, Monsieur T. avait pour projet de partir travailler en Chine … Mais je me sentais tellement fragile que rien que l’idée de le voir partir à plus de 10000 kilomètres de moi me tétanisait. Les conseils des uns et des autres, famille et amis ne me rassuraient pas : je devais attendre tranquillement à Angers, en attendant de savoir si Monsieur T. souhaitait revenir en France ou s’il voulait rester en Chine pour les 2 ans à venir …

C’est donc ce que nous avons fait En préparant la Chine, nous nous sommes décidés à faire comme on nous le conseillait. Tout en se disant que cela me permettrait de faire le point sur mon avenir professionnel. Mais d’autres événements plus personnels ont surgi. J. la nouvelle amie de Papa, partit en trois semaines à peine, d’un cancer fulgurant … Thomas venait alors tout juste de partir, non sans hésitations de dernière minute.

Depuis son départ, beaucoup de choses ont changé. Mon mode de vie, déjà. Ma motivation, aussi. Mais aussi toutes ces petites choses qui avaient une saveur particulière lorsqu’Il était à mes côtés ne l’avaient plus. Je me sentais inutile dans mon travail, en prise avec moi-même et des amitiés plus vraiment sincères. Pourtant, d’autres me furent tellement bénéfiques ! Retrouver mes amis d’enfance et renforcer celles que j’affectionne tout particulièrement m’ont permis de faire une nouvelle fois “le tri”…
Lui, décidant de quitter FB, je me suis mise en tête de faire pareil, sans pour autant réussir à désactiver mon compte plus longtemps qu’une petite semaine… Mon compte IG fut alors le lieu de tous mes petits instants quotidiens, personnels ou non, afin de partager ceux-ci avec Lui, et d’autres.

 

Aujourd’hui, le Manque commence sérieusement à se faire ressentir. Et seuls les Skype réussissent à me dire que j’ai bien fait de le laisser partir ! Il me manque sans cesse car lui seul sait quoi me dire et quoi faire quand je suis faible. La fragilité que j’ai cependant au fond de moi me donne la force de me battre, pour moi, pour lui et aussi pour mon Papa. Ce n’est pourtant pas de grandes choses qui me motivent, mais de petits instants magiques qui font de ma vie quelque chose qui vaut la peine d’être vécue !

Je termine donc cet article sur une note positive : les Retrouvailles tant attendues approchent, pour les vacances de février ! Je vais aller rendre visite à l’Amour de ma vie, dans un contexte tellement différent ! Cela ne peut que nous souder, j’en suis persuadée.

Reste maintenant à tenir le coup, tenir bon ou rester courageuse selon les expressions consacrées !
J’espère que l’année 2016 marquera enfin le Renouveau que j’attends depuis 2013 …

 

Je vous souhaite de finir l’année en beauté et de ne pas trop vous remettre en question, c’est assez handicapant dans ma vie ! Mais de tirer les leçons de vos actes manqués ou passés.

Dans l’attente de vous lire, que vous me disiez ce que vous, vous retiendrez de cette année, je vous embrasse.

 

Roseline ❤

Advertisements

One thought on “L’heure du bilan…

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s