L’heure du Départ …

Ca y est, je rentre… Je rentre à la Maison. Mais qu’est-ce que la ou ma Maison, finalement ? Je ne sais pas. Je ne sais plus. J’ai pris l’habitude de vivre. Vivre sans Lui. Vivre sans Elle* et vivre avec des cartons. Vivre seule. Heureuse ou malheureuse. Se coucher tard et se lever tôt. Ou l’inverse. Mais rien de toute cela ne me rend heureuse.

Pourtant, j’ai essayé … Prendre un café seule, sortir seule, adresser la parole à des inconnus, me taire, écouter le bruit du temps, le bruit de l’eau sur le pare-brise de ma voiture au milieu du champ … Mais ça ne vient pas.

Je suis maintenant désolée, désemparée de quitter ma belle Dijon que j’aime tant … Mais je dois me rendre à l’évidence… Ce n’est pas celle que j’ai aimée, ce n’est plus celle qui me fait du bien.

Avancer, évoluer. Ici ou ailleurs. Je serai mieux. Les années en 6, c’est toujours mieux, pour moi. Je ne sais pas. Je ne sais plus. Mais ce que je sais. C’est que je vais VIVRE, vivre comme jamais je ne l’ai fait. Vivre comme si je devais mourir demain, comme l’on dit d’ordinaire. (” Si l’on devaiiiiiiiiiit mouuuurir demainnnnn…. Qu’est-ce qu’on ferait de plus, qu’est-ce qu’on ferait de moinnnnnns .. ? Si on devaiiiit … ! “). D’ordinaire, c’est d’ailleurs ma nouvelle expression favorite, je ne sais pas pourquoi.

Mais ce que je sais, c’est que le nez dans les cartons (Oliclinomel bonjour !), sans cesse et jamais, cela ne me plait pas. Cela ne me plait plus. Avoir son chez soi, un sentiment si simple et si doux à la fois.
Etre locataire, ce n’est pas ça. Etre ici, c’est chez Papa. Etre ailleurs, ce n’est pas chez moi…

Bref. Se prendre en mains, c’est avancer. Avancer c’est à son rythme; pas à celui des autres ou de Lui ou d’Elle… C’est se sentir vivre, ici ou ailleurs, pour soi ou pour quelqu’un d’autre ou pourquoi pas pour les deux, ou les deux plus un-e…

Je terminerai donc par ce sentiment de liberté intense que mon amie E. m’a dévoilé récemment … : “être sur mon vélo et rire, rire de tout et n’importe quoi… Se sentir bien, comme je ne l’ai pas été depuis si longtemps … !” . C’est à peu de choses près ce que je souhaite et me souhaite pour l’année à venir : vivre de manière insouciante comme lorsque l’on avait 17 ans …

[ ” On n’est pas sérieux quand on a dix-sept ans !” A. RIMBAUD ]

Roseline.

Advertisements

4 thoughts on “L’heure du Départ …

  1. C’est un plaisir de te lire !
    Je te souhaite beaucoup de bonheur dans ta nouvelle vie, on finit toujours pas trouver son “chez soit” j’espère que tu arriveras vite à trouver le tiens 🙂

    Liked by 1 person

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s