Le jour où je me suis demandé(e) ce que je faisais Là.

Ni hao everybody !

Comme vous le savez (peut-être), je suis enfin arrivée à Shanghai pour retrouver mon amoureux afin de préparer notre future vie ici, dès que possible …

Mais je reviens aujourd’hui avec un article inspiré de celui de Fabrice, du blog Instinct Voyageur, si vous connaissez ! Si ce n’est pas le cas, je vous conseille fortement d’y faire un tour 🙂

L’un de ses derniers articles s’intitule exactement comme le titre de cet article que je tente d’écrire. Je n’ai pas pu en trouver un autre car c’est un thème que je souhaitais justement aborder sur mon blog.

Si l’on commence par le début, je me souviens avoir toujours dit que je souhaitais étudier/travailler à l’étranger ; et ce, même si j’entendais par là des pays plus proches de la France, comme l’Allemagne, le Royaume-Uni ou encore l’Espagne, l’Italie,… Eventuellement l’Australie, mais cela me semblait déjà (trop) fou pour y croire !

Et pourtant … Here I am ! In China. Et certainement pour une durée plus longue que celle envisagée il y a quelques temps. Et pour tout vous avouer, nous envisageons déjà une vie après la Chine, mais toujours à l’étranger … Comme si nous n’étions jamais satisfaits ou repus de cette nouvelle vie qui nous arrive tout droit dessus !

Alors je sais ce que vous nous direz : “Mais cela ne vous manque pas, de ne pas être auprès de vos proches/de votre lieu de vie habituel/de vos biens (matériels ou autres) ?”. Eh bien, pour tout vous dire, j’ai déjà dû choisir 23 kg de mes affaires préférées pour venir une première fois… Et rien ne me manque à part une bonne paire de baskets (que je vais acheter en Chine !) et peut-être mes livres … Mais ils me manquent aussi quand je pars en vacances, haha !

C’est assez incroyable, dit comme ça, mais même nos proches ne nous manquent pas tant que ça. Car les moyens de communication actuels font, que, même à plus d’une dizaine de milliers de kilomètres, nous nous sentons aimés et soutenus  par les meilleurs .. ! 😉
Des amis et une famille qui nous aiment comme nous sommes, et qui, malgré la distance, ne nous jugent pas voire même nous poussent à le faire, ça vaut de l’or !

Comme vous vous en doutez, nos priorités ne sont donc plus les mêmes qu’il y a quelques mois. Tout devient si simple lorsque l’on s’expatrie ou que l’on peut l’envisager. Plus de paperasses inutiles (une fois les démarches effectuées et mis à part le fait que je vais devoir signaler à la police chinoise que je suis là, haha!) ; plus de soucis basiques/courants/habituels ; plus de pression ; plus d’obligation de rentrer dans un moule puisque la majorité des personnes que j’ai rencontrée depuis vendredi est parfaitement intégrée dans cette nouvelle vie et que les préjugés ont presque tous laissé place à la curiosité, l’envie d’apprendre des autres ou de nouvelles choses, le courage de sortir de sa zone de confort…

Pour terminer, j’aimerais donc remercier toutes les personnes qui se reconnaîtront car ayant contribué à me rendre la confiance perdue pendant quelques temps. Je ne me pensais pas capable de laisser l’être aimé pour trois mois tout comme je ne me sentais plus capable de tout laisser pour une seule et même personne, et pour une nouvelle vie…

Merci pour tous vos petits mots, les nouvelles que vous prenez mais aussi le soutien si précieux que vous m’apportez au quotidien.

Je vous aime !

 

Roseline ❤

 

 

 

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s