Volte face.

Il y a des jours où vous vous demandez ce que vous faites là, comme évoqué hier mais sans aucune raison particulière. Et puis d’autres pour lesquels vous savez pertinemment pourquoi.

Volte face. C’est la seule expression que j’ai trouvé pour exprimer ce que je ressentais à ce moment T. Quand le ciel vous tombe sur la tête et que plus rien ne compte si ce n’est une seule et unique chose. Pas la peine de monologuer à ce sujet. Tout est clair. Ou presque.

Quand plus rien ne va. Ou du moins que l’on arrive à un stade où c’est ce que l’on croit. C’est à ce moment précis qu’il faut avancer. Se dire que l’on choisit l’état dans lequel on se met, bien avant de sombrer définitivement.

C’est pour cette raison que cet article devait s’écrire. Car tout va comme on veut que cela aille. La méthode Coué, en somme. Ça me rappelle quelqu’un…

Conclusion : tout va bien jusqu’à ce que quelque chose vienne perturber ce semblant de Bonheur ou claquer cette bulle dans laquelle on s’est enfermés sans même s’en rendre compte. Mais tout va mal pour un simple détail alors qu’il est insignifiant comparé à la grandeur des sentiments qui nous animait il y a de ça quelques instants … Parfois même quelques fractions de secondes.

Ne nous laissons plus jamais briser nos rêves et nos croyances. Avec la confiance, même une petite souris peut se sentir l’âme d’un éléphant (de jade)…

Article de Roseline mais citation d’une Chinoise inconnue …

Advertisements

One thought on “Volte face.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s