To be or not to be.

Bonsoir tout le monde !

Ce soir, c’est un article non préparé qui s’écrit. Une inspiration soudaine qui renvoie, une fois encore, à ma vie et à mes préoccupations actuelles.

To be or not to be. Là est la question. Je pense que l’on s’est tous posé cette question, au moins une fois. En d’autres termes : doit-on être et surtout, rester soi-même, en toute circonstance ?

Je vous le pose en mille : je ne le crois pas.

Longtemps j’ai cru, peut-être de par ma naïveté, je ne sais pas, mais j’ai cru que l’on se devait d’être et de rester la même personne, en toute circonstance. Comme une sorte de franchise avec soi-même et avec les autres ; cela représentait la constance pour moi et surtout, la sincérité.

Je me souviens pourtant des mises en garde parentales à ce sujet : “Ne sois pas comme ci… Ne sois pas comme ça … Sois maligne, plutôt qu’intelligente. […] Adapte-toi… […] Fais-toi plus discrète…”.

Il va s’en dire que pour la boute-en-train que je suis, mais aussi la personne à la langue bien pendue, c’était surhumain de se retenir, surhumain de se “fondre dans la masse” et encore plus surhumain que de laisser (se) faire les/des choses que je n’avais pas choisies ou cautionnées !

[…]

Et maintenant ? Je pense m’être assagie (encore heureux, me direz-vous !) Mais j’ai surtout appris à ne pas (toujours) réagir à l’instant T, même si nombre de mes proches vous diraient : “ah bon ?” s’ils me lisaient … Mais oui, je vous l’assure ; à combien de reprises est-ce que je tourne ma langue sept fois dans ma bouche avant de parler ? En tout cas, plus d’une fois par jour ; chose qui me paraissait invraisemblable, il y a peu.

Alors, non, je n’ai pas perdu de ma superbe dans les grands moments de défense de la cause humaine, principalement, ou des valeurs qui me tiennent à cœur ! Je m’adapte simplement au public ou à la personne que j’ai en face de moi, sans (toujours) essayer d’imposer ma personne et ma personnalité, par le même temps. J’essaie (je dis bien, j’essaie) de ne pas (toujours) couper la parole aux autres… J’essaie de les écouter et de ne pas réagir de manière impulsive (car oui, c’est bien dans ma nature de l’être).

Qu’ai-je donc appris, depuis ?

Beaucoup de choses et d’histoires intéressantes, depuis que j’écoute plus les autres. Sur eux, mais aussi sur moi ! J’ai appris aussi à me mettre dans cette posture d’écoute, d’attente, de passivité (pas forcément au sens négatif du terme !) qui permet d’ouvrir parfois ou de laisser entrouvrir la porte des confidences, des secrets et de temps en temps d’aller jusqu’aux confessions …

Et pour conclure ?

Etre et rester soi-même dans les grandes décisions de la Vie, est capital. Si vous voulez (selon moi) dormir sur vos deux oreilles, comme je dis souvent, mieux vaux être en accord avec vos propres valeurs. Toutefois, cela n’empêche pas de temps en temps de réussir à s’effacer, à estomper la puissance de sa personnalité ; pour mieux apprendre, comprendre et découvrir.

 

Roseline ❤

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s